Les éditions Les Fondeurs de Briques vous présentent leurs publications :

Chaque brique compte !
Disponible dans toutes les librairies.

Nineteen. Anthologie d'un fanzine rock


  Nineteen. Anthologie d'un fanzine rock
Sous la direction d'Antoine Madrigal
L’ESSENTIEL DU ROCK UNDERGROUND DES ANNÉES 1980
ALEX CHILTON, THE BARRACUDAS, R.E.M., THE CRAMPS, THE REPLACEMENTS, THE PLIMSOULS, THE GUN CLUB, X, THE SAINTS, RADIO BIRDMAN, THE SUNNYBOYS, DOGS, THE SOFT BOYS, THE NOMADS, THE DREAM SYNDICATE, THE UNDERTONES, LEN BRIGHT COMBO, THE FLESHTONES, DIED PRETTY, THE SCIENTISTS, DR. FEELGOOD, WILKO JOHNSON, THE PRISONERS, THE STING RAYS, THE MILKSHAKES, NIKKI SUDDEN, TRUE WEST… ET AUSSI : THE BYRDS, LOVE, MC 5, SKY SAXON, SYD BARRETT, FLAMIN’ GROOVIES, TWINK, THE SONICS, THE SEEDS, CHOCOLATE WATCH BAND, ELLIOTT MURPHY…

En savoir plus

Sur la route avec Bob Dylan de Larry Ratso Sloman


  Sur la route avec Bob Dylan
  deLarry "Ratso" Sloman
Préface Kinky Friedman
La tournée Rolling Thunder (octobre-décembre 1975) vue de l’intérieur.
Avec Bob Dylan, Sara et Mama Dylan, Joan Baez, Joni Mitchell, Ronee Blakley, Robbie Robertson, Allen Ginsberg, Ramblin’ Jack Elliott, Mick Ronson, Roger Mc Guinn, Mike Bloomfield, Bob Neuwirth, Phil Ochs, Leonard Cohen, Hurricane Carter, Chief Rolling Thunder, Kinky Friedman… et Larry « Ratso » Sloman.

En savoir plus

le 16e round rubin carter


  Le 16e Round
  deRubin Carter
UN VOYAGE DU RING À LA PRISON
DANS LES ÉTATS-UNIS DE LA SEGREGATION
En 1966, le boxeur noir, Rubin “Hurricane” Carter, est arrêté pour le triple meurtre de consommateurs blancs dans un bar de Paterson, New Jersey.
Il clame son innocence mais est néanmoins condamné. Depuis sa prison, il nous raconte ce qui l’a amené jusque-là.

En savoir plus
Imprimer le bon de commande

Flamenco. Une histoire sociale d'Alfredo Grimaldos


  Flamenco. Une histoire sociale
  d'Alfredo Grimaldos
Préface José Manuel Caballero Bonald
MUSIQUE REBELLE NÉE DE LA PERSÉCUTION DES GITANS, LE FLAMENCO RESTE L’UN DES CHANTS LES PLUS AUTHENTIQUES.
”EN ANDALOUSIE CONFLUENT LE DéSESPOIR PHILOSOPHIQUE DE L’ISLAM, LE DÉSESPOIR RELIGIEUX DE L’HÉBREU ET LE DÉSESPOIR SOCIAL DU GITAN.“
”LE FLAMENCO SE CHANTE AVEC DES FAUTES D’ORTHOGRAPHE.“

En savoir plus
Imprimer le bon de commande

Rebelle pa passion de Jack Bilbo


  Rebelle par passion
  de Jack Bilbo
Préface d'Henry Miller
ENTRE AUTOBIOGRAPHIE ET FICTION, UNE VIE INVENTéE AUTANT QUE VéCUE
Difficile de déméler la vie de l’oeuvre chez Bilbo ! S’il est établi qu’il naquit en 1907 à Berlin et qu’il parcouru le monde, de Paris à Shanghai en passant par l’Espagne, rien ne certifie que tous les événements racontés dans cette autobiographie soient totalement exacts !!!
Il fut, en tout cas, toujours présent sur les points chauds : l’Allemagne en révolution où il est recueilli par les spartakistes puis travaille occasionellement pour Fritz Lang, New York et Chicago comme garde du corps d’Al Capone, Paris où il est mélé à l’assassinat de Paul Doumer par Gorgulov, l’Espagne en guerre où il crée un bar dans lequel se réunissent des exilés célèbres (Huxley; Chesterton...) et les antifascistes.

En savoir plus
imprimer le bon de commande

Jeffrey Lee Pierce. Aux sources du Gun Club de Marc Sastre


  Jeffrey Lee Pierce. Aux sources du Gun Club
  de Marc Sastre
LE PREMIER LIVRE EN FRANÇAIS SUR L’UNE DES FIGURES CULTES DE LA SCÈNE ROCK DES ANNéES 1980-1990
« Si le rock vaut quelque chose, c’est bien en tant que déclencheur de révélations,
de subjugations et de situations. Tout le reste n’est que spectacle. »

En savoir plus
imprimer le bon de commande

Marijuanaland de Jonah Raskin


  Marijuanaland
  de Jonah Raskin
Dans la tradition du journalisme gonzo (où l'auteur n'hésite pas à participer aux histoires qu'il raconte, dans la veine d'Hunter S. Thompson), Jonah Raskin (nous) plonge dans le Triangle d'émeraude.

En savoir plus
imprimer le bon de commande

Le pays où naquit le blues d'Alan Lomax


  LE PAYS OÙ NAQUIT LE BLUES
  d'Alan Lomax

Dans la veine de «Louons maintenant les grands hommes» de James Agee et Walker Evans
« Au peuple noir du Delta, créateur d’un Mississippi de chant qui, à présent, coule dans la musique du monde entier. »

Lomax rapporte les aventures picaresques de ceux qui jouent et chantent cette «musique du Diable» (pour le blues) ou «de Dieu» (pour les spirituals et le gospel). Leadbelly, Son House, Muddy Waters et des dizaines d’autres musiciens s’assoient devant ses micros.

En savoir plus
Télécharger le bon de commande

El de Mercedes Pinto


  El
  de Mercedes Pinto
ADAPTÉ à L’ÉCRAN PAR LUIS BUÑUEL (TOURMENTS,1952), ÉL EST LE PORTRAIT DE LA JALOUSIE PARANOÏAQUE D’UN RICHE MEXICAIN ENVERS SON ÉPOUSE.
Transfigurant une expérience maritale malheureuse avec un capitaine de la marine, Mercedes Pinto lance dans él un cri contre les normes d’une société hypocrite où règnent les conventions et la loi du silence.

En savoir plus
imprimer le bon de commande

Le toreo, question palpitante


  Le toreo, question palpitante
  de José Bergamín
Seuls deux des trois essais majeurs sur la tauromachie de José Bergamín ont été publiés en français (La Solitude sonore du toreo, Le Seuil, 1989, rééd. Verdier, 2008; L’Art de birlibirloque, Le temps qu’il fait, 1998). Cette édition chronologique des textes tauromachiques inédits est préparée par Yves Roullière, traducteur (pour les éditions de L’éclat et du Rocher) et grand spécialiste français de Bergamín.

En savoir plus
imprimer le bon de commande

Les idées lièvres de José Bergamín


  Les Idées lièvres
  de José Bergamín
Il faut faire courir les idées comme les lièvres : non pour les saisir, mais pour les voir courir. Et sans trop les suivre – poursuivre –, ni les achever.
Cette anthologie de textes courts (aphorismes, articles…) couvre la période 1935-1980 donnant ainsi une vision complète et chronologique de la pensée de l’auteur. Il y aborde la politique, la théologie mystique, la littérature, la musique, la peinture, la tauromachie…

En savoir plus
imprimer le bon de commande

Un oeil de verre de Castelao


  Un oeil de verre - Mémoires d'un squelette
  de Castelao
"Derrière l’humour se cache toujours une grande douleur, c’est pourquoi il n’y a pas d’humoristes au paradis."
Avec cette citation de Mark Twain, Castelao débute ce récit dans lequel un squelette nous ouvre ses mémoires. Il ajoute :
"Un squelette se doit d'être humoriste, et un squelette galicien à bien plus forte raison. Un Galicien est toujours coquin ou humoriste, et la coquinerie est l’humour des incultes, tout comme l’humour est la coquinerie des gens cultivés."

En savoir plus
imprimer le bon de commande

Borneo de Oliverio Coelho


  Borneo
  de Oliverio Coelho
Le monde dans lequel nous plonge Borneo est celui d’une société dont on espère qu’elle appartient à un futur lointain même si on redoute qu’elle ne soit déjà à notre porte.
Dans ce court roman qui renouvelle les possibilités du récit, Oliverio Coelho hypnotise son lecteur par sa faculté à construire des mondes grâce aux mots. Imprégné de l’exemple des Maîtres (Kafka, Schulz, Borges…), il utilise les ressorts du fantastique pour mieux nous faire entrevoir les marges du réel.

En savoir plus
imprimer le bon de commande

Memoires d'un avaleur de sabres de Dan Mannix


  Memoires d'un avaleur de sabres
  de Dan Mannix
«Je ne serais sans doute jamais devenu l’un des plus célèbres cracheurs de feu d’Amérique si le Grand Flamo ne s’était pas fait exploser ce soir-là, juste devant le chapiteau des Incroyables Attractions de Krinko&Co.»

En quelques mois, l’apprenti forain devient tour à tour cracheur de feu, avaleur de sabres, fakir, spécialiste de l’évasion et télépathe. La vie sous les chapiteaux, la compagnie de maîtres de l’illusion sous toutes ses formes, l’épreuve de la scène et ses dangers font de cette expérience, plus qu’un apprentissage, une véritable initiation.

En savoir plus
imprimer le bon de commande

Proses festives de Francisco de Quevedo


  Proses festives
  de Francisco de Quevedo
«Quevedo est un grand écrivain verbal. Tous les écrivains le sont puisque les mots sont leurs instruments; mais dans la majorité des cas, ils sont utilisés comme moyen et non comme fin. Pour Quevedo, comme pour Mallarmé ou pour Joyce, le mot est intrinsèque.» Jorge Luis Borges.

En savoir plus
imprimer le bon de commande

Dans la ville j'ai perdu un roman... de Humberto Salvador


  Dans la ville j'ai perdu un roman...
  de Humberto Salvador
Une oeuvre expérimentale dans sa forme, son propos et son écriture. C’est un roman d’investigation, un romanquête qui parle de l’écriture comme expérience ludique et source d’inspiration romanesque.
Un hymne à la modernité et aux formes avant-gardistes. De ce fait, il faut rapprocher ce roman d’autres ouvrages écrits à la même époque dans le continent sud-américain : Les Sept fous, 1929 (qui vient de faire l’objet d’une nouvelle édition chez Belfond) et Les Lances-flammes, 1931, de Roberto Arlt, ainsi que Adán Buenosayres de Leopoldo Marechal, 1948. Comme dans les ouvrages de ces deux écrivains argentins, on sent dans cette oeuvre de Humberto Salvador un vent de liberté qui marquera la littérature hispano-américaine à venir.

En savoir plus
imprimer le bon de commande

Une balle dans le front - Manuel Aguirre


  Une balle dans le front
  de Manuel Aguirre

Le récit d'une délivrance, celle d'un jeune sous-lieutenant, Gerardo Arrieta, qui tente de se libérer du diable. C'est en étant nommé responsable d’un poste-frontière à l'est du lac Titicaca, à la limite du Pérou et de la Bolivie, que le sous-lieutenant, originaire de Lima, fait face à ses propres démons en affrontant le diable incarné, un contrebandier du nom d'Hilario.

En savoir plus
imprimer le bon de commande

Campo cerrado - Max Aub


  Campo cerrado - Le Labyrinthe magique I
  de Max Aub - collection Labyrinthe magique

Une grande fresque sur l’histoire de l’Espagne des années 1920-1930,
et en particulier de la guerre civile (1936-1939).
2009 marque les 70 ans de la Retirada
(exode et exil des Républicains d’Espagne en janvier et février 1939).

En savoir plus
imprimer le bon de commande

Campo abierto - Max Aub


  Campo abierto - Le Labyrinthe magique II
  de Max Aub - collection Labyrinthe magique

L’action de ce deuxième tome se déroule de juillet à novembre 1936
(défense de Madrid et le célèbre ¡ No pasarán !),
et se clôt par l’arrivée des Brigades internationales.

En savoir plus
imprimer le bon de commande

Campo de sangre - Max Aub


  Campo de sangre - Le Labyrinthe magique III
  de Max Aub - collection Labyrinthe magique

Campo de sangre est un labyrinthe de personnages, de situations, d’actions et de réflexions.
Dans ce texte, les éléments autobiographiques sont nombreux car, à l’époque où se déroulent les faits relatés
(janvier-mars 1938) Max Aub se trouvait à Barcelone pour le tournage du film Sierra de Teruel.
Le roman s’ouvre et se referme sur les bombardements nationalistes qui vont secouer Barcelone des mois durant.

En savoir plus
imprimer le bon de commande

Campo frances - Max Aub


  Campo francés - Le Labyrinthe magique IV
  de Max Aub - collection Labyrinthe magique

« En vingt-trois jours de traversée, de Casablanca à Veracruz, en septembre 1942, j’ai écrit Campo francés. Les événements et les scènes sont authentiques et ce sont, je crois, les premiers mémoires écrits selon cette technique »
écrit Max Aub dans la note d’introduction à la première édition du livre.
Telles sont les circonstances dans lesquelles l’écrivain, qui partait en exil au Mexique, a écrit ce texte, et la «technique» dont il fait mention est celle du scénario de film.

En savoir plus
imprimer le bon de commande

Campo del Moro - Max Aub


  Campo del Moro - Le Labyrinthe magique V
  de Max Aub - collection Labyrinthe magique

L'action se déroule à Madrid entre le 5 et le 13 mars 1939. Après la chute de la Catalogne en février 1939 et la fuite du gouvernement Negrín en France, la guerre est pratiquement perdue. Madrid continue de résister avec héroïsme. Le président Azaña part à son tour pour la France et ne remettra plus les pieds en Espagne. Pour les communistes, c’est la résistance à outrance. Les républicains se déchirent, c’est la guerre dans la guerre. La junte détruit les derniers vestiges de légitimité républicaine, et malgré les nombreuses tractations, Franco reste inflexible ; cette trahison n’aura servi à rien. La victoire nationaliste qui se profile aura des conséquences dramatiques.

En savoir plus
imprimer le bon de commande

Campo de los almendros - Max Aub


  Campo de los almendros - Le Labyrinthe magique VI
  de Max Aub - collection Labyrinthe magique

Ce sixième et dernier volet du cycle romanesque «Le Labyrinthe magique» est le récit des derniers jours de la guerre civile espagnole. Dans Campo de los almendros, nous assistons à la défaite de l’armée républicaine, à la déroute de milliers de personnes, plus ou moins compromises, qui craignent pour leur vie. Cette épopée est relatée en deux grands moments : entre le 12 et le 31 mars 1939 où, cherchant à fuir l’avancée des troupes franquistes, des familles entières se replient sur le port d’Alicante ; ils attendent des bateaux anglais et français qui n’arriveront pas. Le port d’Alicante est un piège qui se referme sur cette population en fuite et la mer se transforme en muraille.

En savoir plus
imprimer le bon de commande

L'amitié de Guy Debord, rapide comme une charge de cavalerie légère


  L'amitié de Guy Debord, rapide comme une charge de cavalerie légère
  de Bessompierre
Cet homme qui passe dans la rue Jouvène, aux côtés d’une Chinoise, semble être l’incarnation d’un esprit étranger à toutes les catégories d’esprits que j’avais connues jusqu’alors.
Cet homme qui passe dans la rue Jouvène, aux côtés d’une Chinoise semble s’être déplacé dans des formes du temps et de l’espace, étrangères à celles de la présente rue.
Un aventurier ? Peut-être oui, mais de classe.

En savoir plus
imprimer le bon de commande

CHRONIQUES TAURINES de Joaquín Vidal


  Chroniques taurines
  de Joaquín Vidal
Pendant la feria, un vétérinaire me demanda : “Mais qu’est-ce qui vous arrive ? Tous les jours, je vous vois quitter à toute vitesse les gradins avant la fin de la corrida et entrer précipitamment dans les toilettes des dames ! ” Ce qui m’arrive, dus-je lui expliquer, c’est que je dois communiquer la chronique par téléphone avant 22 heures, depuis la salle de presse des arènes qui est à côté des toilettes pour dames, et que l’écriteau correspondant est plus proche de la salle de presse que desdites toilettes.
Reste encore à le raconter, 6 juin 1983.

En savoir plus
imprimer le bon de commande

La Vie - Fabrice Caravaca


  La Vie
  de Fabrice Caravaca
Nous n’avons pas d’oeillères. Nous sommes du parti du kaléidoscope. Pour nous, il n’existe pas d’étendard. Ce sont des visions, des portraits infinis, des photographies partagées. Nous gardons les yeux ouverts et le coeur ouvert et nous faisons de nos rêves des réalités multiples.
54 fragments ou unités qui se succédant dialoguent et forment un chant. La Vie est un chant ou un appel poétique à la fraternité, aux possibles et à ce qui lie les êtres entre eux.

En savoir plus
imprimer le bon de commande

Le Clou brûlant - José Bergamín


  Le Clou brûlant
  de José Bergamín

Voici donc ce que pense, dans quelques domaines majeurs, l’écrivain qui représenta le catholicisme dans la Révolution espagnole. (…) à maints égards, ce livre est écrit pour répondre à : “ Comment l’homme peut-il entendre Dieu ? ” Et peut-être même répond-il moins, selon la théorie même de son auteur, par une idéologie, que par l’intraduisible frémissement de flamme qui fait tant de grands écrivains espagnols, des frères du Greco. André Malraux, extraits de la préface.

En savoir plus
imprimer le bon de commande

Prises de vue - Egon Erwin Kisch


  Prises de vue
  de Egon Erwin Kisch

Vingt reportages littéraires extraits de Der Rasende Reporter {Le Reporter enragé}, un recueil qui valut à son auteur la reconnaissance du public et de la critique
(Döblin, Brecht puis plus tard Günter Wallraff figurent parmi ses laudateurs).
Robert Musil écrivit : « Impatient, drôle, essentiel… ce type de reportages est indispensable à notre époque. »

En savoir plus
imprimer le bon de commande


à la recherche de B. Traven de Jonah Raskin

  À la recherche de B. Traven
  de Jonah Raskin - collection Calaveras

  Lorsqu'il arriva au Mexique au début des années 70, Traven n'y était mort que depuis cinq ans.
  Il recueillit donc les témoignages de première main de la plupart de ceux qui l'ont côtoyé dans le pays.
  Pourtant, il n'arrivera pas à démêler l'écheveau de chausse-trapes tissé par l'auteur du Trésor de la sierra Madre.

En savoir plus
imprimer le bon de commande


Le Zopilote et autres contes mexicains de Max Aub

  Le Zopilote et autres contes mexicains
  de Max Aub - collection Calaveras

  Max Aub incarne mieux que quiconque la figure de l'intellectuel engagé du XXe siècle, ballotté entre les langues et les pays, mettant ses expériences et son sens de l'humour noir au service de son œuvre. La place qu’il accorde à l'étranger est donc consubstantiel-le à sa nature d'exilé et le prédispose à mettre en scène des personnages décalés.
Avec Max Aub, les cadavres n'ont jamais été aussi exquis…

En savoir plus
imprimer le bon de commande

Ceux d'en bas de Mariano Azuela


  Ceux d'en bas
  de Mariano Azuela - collection Calaveras

  Mariano Azuela (1873-1952) – médecin major dans l’armée de Julián Medina – s’attache à raconter la révolution telle qu’elle est faite par les hommes du peuple : feu spontané, marche aveugle, perdue d’avance. Le point de vue de ceux d’en bas – que les historiens peinent tant à transmettre – nous est ici donné dans une traduction de Jeanne et Joaquín Maurín, autres révolutionnaires, si l’on se souvient que ce dernier fut à l’origine du Parti ouvrier d’unification marxiste (POUM) en 1935 en Espagne.
Ceux d'en bas est considéré comme le texte fondateur de la littérature révolutionnaire et un classique des Lettres mexicaines.

En savoir plus
imprimer le bon de commande

Dormir à terre de Revueltas



  Dormir à terre
  de José Revueltas - collection Calaveras

  Dormir à terre est une anthologie inédite en français des meilleures nouvelles de l’auteur. Elle s’efforce d’offrir un éventail représentatif de l’art révueltien de la nouvelle, dont le petit chef d’œuvre Dormir à terre (1959) donne une idée, tout en privilégiant un tant soit peu les textes les plus récents, leur facture étant souvent originale et même parfois franchement audacieuse
Superbe manière d’inscrire artistiquement, dans un de ses derniers récits, l’enjeu qui a constitué la vérité première de sa biographie (la vie et l’œuvre, inséparablement).
Une place à part et unique dans la littérature mexicaine. (Octavio Paz)

En savoir plus
imprimer le bon de commande

Les Jours Terrestres de Revueltas



  Les Jours Terrestres
  de José Revueltas - collection Calaveras

  Quand ce troisième roman de José Revueltas fut publié, l’enthousiasme de la critique de «droite» s’éveilla immédiatement et provoqua la colère et la condamnation brutale des «compagnons de route» de l’auteur. Le livre fut retiré des librairies à la demande de l’auteur suite à la polémique qu’il suscita et, naturellement, «réhabilité» dans les années soixante.
Ce texte présente avec une acuité toujours actuelle la problématique de l’engagement politique et du destin personnel.

En savoir plus
imprimer le bon de commande

Les Miroirs de Ines Arredondo


  Les Miroirs
  de Inés Arredondo - collection Calaveras

Pour la première fois en français, une anthologie des meilleures nouvelles d'un écrivain mexicain majeur du XX e siècle.
À l'égale de Juan Rulfo, Inés Arredondo est l'une des plus remarquables nouvellistes mexicaines. Elle appartient à ce que l'on appelle la "génération du demi-siècle" (Juan García Ponce, Sergio Pitol…) qui permit au Mexique de s'ouvrir sur l'étranger alors que la littérature nationaliste était encore toute-puissante.

En savoir plus
imprimer le bon de commande

Comment on fait un roman de Unamuno



  Comment on fait un roman
  de Miguel de Unamuno - collection Sacrilège

  Rédigé de 1925 à 1927, entre Hendaye et Paris, Comment on fait un roman n’est pas un manuel de littérature, sinon le journal poético-philosophique d’Unamuno. S’attachant à scruter l’âme espagnole par-delà les Pyrénées, Unamuno réfléchit également à la création littéraire et au perpétuel inachèvement des êtres de fiction. Comme Calderón, Unamuno considère que la vie est un songe et qu’il faut « vivre en éveil et non dans le rêve de la vie ».
« Lecteur, si ta vie n’est pas un roman, une fiction divine, un rêve d’éternité alors laisse ces pages, ne me lis pas plus avant. Car je te serai indigeste, et il te faudra me vomir sans profit ni pour toi ni pour moi. »

En savoir plus
imprimer le bon de commande

Ecrits sur les taureaux



  Écrits sur les taureaux
  de Miguel de Unamuno - collection Sacrilège

  Point de vue sacrilège puisque M. de Unamuno rejette le jeu tauromachique comme symbole de l’hispanité, au même titre que le flamenco. Plus que les corridas en tant que telles, Unamuno rejette l’exploitation médiatique qui en est faite et contribue, selon lui, à maintenir le peuple espagnol dans l’ignorance.
Plaçant l’Homme au centre de sa réflexion, on retrouve dans ces articles l’esprit d’indépendance et la virulence qu’il exprimera contre la dictature de Primo de Rivera (1923-1930) et qui lui vaudront l’exil.

En savoir plus
imprimer le bon de commande

Yegg. Autoportrait d'un honorable hors-la-loi de Jack Black



  Yegg. Autoportrait d'un honorable hors-la-loi
  de Jack Black - collection Ultramarine

  Publié aux état-Unis en 1926, c'est le récit de la vie criminelle de Jack Black, de son initiation, de son apprentissage auprès d’artistes du cambriolage, de ses succès et de ses revers. Il nous fait rencontrer l’Amérique vagabonde et souterraine des hobos et des criminels, avec ses codes et ses héros. à bord des trains de marchandises, dans les fumeries d’opium, les tribunaux, les geôles de campagne, les pénitenciers, Jack Black nous donne à voir une géographie parallèle, faite de chemins de traverse, de refuges sûrs, de campements précaires et de repères de receleurs, celle du refus de se laisser enfermer dans les conventions et les emplois des «honnêtes citoyens».
Livre culte pour la Beat Generation, Yegg a servi de matrice à Junky de William S. Burroughs.
Lire l'extrait de Yegg : Qu'est-ce qui cloche chez les honnêtes gens ? publié dans Harper’s Magazine (juin 1929).

En savoir plus
imprimer le bon de commande

Le Navire poursuit sa route de Grieg



  Le navire poursuit sa route
  de Nordahl Grieg - collection Ultramarine

  Dans le sillage de Deux Années sur le gaillard d'avant de Richard Henry Dana et de Redburn de Herman Melville, Le navire poursuit sa route appartient à la confrérie des récits de marins qui ont valeur de huis clos initiatiques, où s’exaltent les énergies. Il annonce Le Vaisseau des morts de B. Traven, Le Quart du poète grec Nikos Kavvadias, Boy de James Hanley, et particulièrement Ultramarine de Malcolm Lowry.
" La majeure partie d’Ultramarine n’est que paraphrase, plagiat ou pastiche de votre œuvre. "
Lettre de Malcolm Lowry à Nordahl Grieg, 1938

En savoir plus
imprimer le bon de commande

Sous vide - Journal d'une anosmie



  Sous vide - Journal d’une anosmie
  de Jean-Pierre Guillard

  Premier récit autour de l’anosmie vue à travers les papilles et les yeux d’un artiste.
« Lentement j’oubliais les incertaines péripéties de ce voyage. » Georges Perec

En savoir plus
imprimer le bon de commande



    Les Fondeurs de Briques Diffusion-Distribution : Belles Lettres Diffusion Distribution Fax 0145151980


accueil     présentation      contact       agenda     catalogue      liens     prévisions